Renault Alliance cabriolet électrique - Tesla est un copieur ! :)
 
Renault Lectric Leopard
 
Tout le monde a déjà entendu parler des Renault 5 électrique ! Non ?

Dès 1979, aux Etats-Unis est apparue la Renault 5 Lectric Leopard. La plus connue des Renault électriques de l'époque, bien avant la Zoé et Tesla.
Elle était produite par "U.S Electricar Corporation"
Voiture écologique avant l'heure, elle était prévue pour effectuer des courts trajets urbains. Pas d'émission polluante, ni de bruit.
La voiture était mue par un moteur électrique de 48 volt avec comme source d'énergie, des batteries de 16,6 volt installées sous le capot et dans le coffre.

Elle atteignait déjà la vitesse ahurissante de 50 mph soit 80 km/h !

La recharge des batteries s'effectuait en une nuit (115 volt / 20 ampère) - Il était possible d'avoir un chargement en 2h avec l'option 230 volt.
 
 
Un modèle unique
 
Source : Chris Roberts HIMSELF ! (RACP happy !)

Chris Roberts, 38 ans, de Belleville, est un spécialiste des infrastructures pour Ameren Illinois. Il travaille au bureau de Collinsville et se déplace encore aujourd'hui (début 2020) dans sa voiture électrique nouvellement convertie.

Chris connait bien notre petit site RACP et ça nous fait extrêmement plaisir :)

"C'est toujours ma voiture de transport quotidien pour le travail et en août 2020, cela fera 7 ans qu'elle silonne les routes.
Depuis que je l'aie, elle a parcouru 101 000 miles (162 543 km) dont plus de 23 000 miles (37 014 km) depuis sa conversion."

Pourquoi une Renault Alliance cabriolet 1985 ?
"Par commodité", répond-il. "J'avais la voiture. Je la conduisais pour aller au travail (à St. Louis) jusqu'en 2006, lorsque la courroie de distribution s'est cassée. J'ai juste pu me diriger vers le parking."

Il faut dire que les Renault Alliance font partie de la famille depuis de nombreuses années. photo 1. D'abord, une Renault Alliance Berline 1983 : achetée neuve par son père (Earl). Sur la photo, qui date de 1986 (Chris avait 11 ans), ils sont sur un terrain de camping dans l'ouest des états-Unis (Colorado ou Nouveau-Mexique). Une famille de 4 personnes et beaucoup - beaucoup de matériel de camping pour une ballade de plus de 4000 miles, aller-retour, en deux semaines, à travers les états-Unis. Un road-trip épuisant dans une toute petite voiture comparé au reste du marché automobile américain.

photo 2 & 3. Ensuite, un coupé 1986 - Son père était responsable desachats de véhicules pour le journal dans lequel il travaillait. Il aimait tellement leur berline Alliance qu'il a fait en sorte que l'entreprise en achète à des fins commerciales en 1985 et 1986. Lorsqu'elles ont été vendues aux enchères en 1990, Chris a acheté celle qui appartenait à l'éditeur. Sur la photo, prise en 1993, Chris qui a 18 ans répare/remplace avec son père la pièce qui contrôle le ralenti. Il fait très chaud... 100°F (37°C) et ils avaient mis la voiture à l'ombre d'un arbre dans l'arrière-cour.
Il a conduit cette voiture jusqu'en 1998. C'est sa voiture préféée... sa première.

photo 4. Enfin, l'Alliance Convertible 1985. Achetée en 2001 auprès d'une "petite vieille dame". Son mari lui avait acheté mais elle ne l'a jamais aimée (la voiture, pas le mari). En 2007, à la suite de la rupture de la courroie de distribution, le moteur a subi des dommages que Chris n'était pas prêt à réparer. Sur les 1,4L, c'était une chaine, mais sur les 1.7L, une courroie pouvant potentiellement casser de nouveau. Chris n'a pas pu se séparer de la voiture et l'idée a germé d'essayer de faire une conversion vers l'électrique. Elle est restée dans l'allée puis dans le garage jusqu'en 2011, lorsque Chris a enfin eu le temps, l'inspiration et l'argent pour réellement commencer le projet.

Un coupé, une berline et un cabriolet. Il ne manque plus qu'une Encore. "J'ai passé les deux ans et demie à travailler sur la conversion vers l'éléctrique, à travailler dessus dans le garage."
Il a acheté tous les composants, batteries et autres, et les a tous assemblés. Vous pouvez voir certains des détails techniques plus bas dans la page.

Il a eu beaucoup de problèmes avec cette voiture. Après avoir remplacé la courroie de distribution, cassée à Saint-Louis, il a juste eu le temps de rallier Belleville avant que la nouvelle courroie ne lâche. Et cette fois-ci, le moteur a été vraiment endommagé.
"J'ai appris que c'était un problème connu par les mécaniciens", a déclaré Chris.

Il a donc jeté à la casse l'ancien moteur et s'est tourné vers l'électrique.

" Mon père, électricien qualifié, m'avait aidé à travailler sur les voitures quand nous étions tous les deux plus jeunes, et cela a bien entendu continué sur l'Alliance cabriolet. Il a construit le circuit qui prend en charge toutes les jauges d'origine du tableau de bord "
Sous la trappe à essence se trouve une prise électrique, qui s'adapterait à une prise de 220 volts de sèche-linge ordinaire en cas d'urgence.
" Vous n'avez besoin que d'une rallonge de 30 mètres ", plaisante Chris.

L'alliance supporte les aller-retours réguliers de 24 miles (40 km) sans problès jusqu'á son travail. "

Il cherche toujours à déterminer le kilométrage maximum que la voiture peut parcourir avec une seule charge électrique.
"Je n'ai pas parcouru plus de 25 miles (40 km) avec deux personnes jusqu'à présent", a-t-il déclaré.
"Je suppose que la distance maximum se situerait quelque part entre 40 à 50 milles (65-80 km)."

Une recharge prend environ trois à quatre heures, a-t-il dit.
La voiture ne peut accueillir que deux passagers car une partie des batteries remplit l'espace oû se trouvait le siège arrière. Il y a également des batteries sous le capot et dans le coffre.

Chris dit avoir dépensé un peu moins de 25 000 $ pour cette rénovation dont la moitié dans l'achat des batteries.

Pour trouver toutes les pièces dont il avait besoin, il a fait de nombreux voyages dans des casses de toute la région.
Mais il y a eu d'autres complications : Il a expédié la transmission d'origine en Arizona oû un magasin a fabriqué un adaptateur pour fonctionner avec l'énergie électrique. Quand celui-ci est revenu, certains des boulons de connexion étaient trop courts et la seule correspondance qu'il a pu trouver provenait d'une DeLorean.

Les rapports passent de un à cinq, mais il n'a jamais vraiment pu passer la cinquième...
"Je suis monté qu'une fois à 65 mph (+100km/h) pendant les tests", a-t-il déclaré.

L'intérieur de la voiture a également été retravaillé. Il y a un nouveau système stéréo et de chauffage. Mais pas de climatisation.

Sa meilleure estimation du poids de la batterie est d'environ 360 kg, ce qui rend la voiture un peu plus lourde que son poids d'origine. Il a des amortisseurs spéciaux pour supporter ce poids, qui a tendance à être concentré sur l'arrière.

"J'espère que quand il faudra remplacer les batteries le coût sera moins élevé, vu que la technologie s'améliore avec le temps", a-t-il déclaré. "La documentation indique que les batteries devraient supporter environ 1000 charges. ça fait environ trois ans, mais j'espère quatre à cinq ans"

Obtenir sa plaque d'immatriculation, spécifique aux voitures électriques, "237-EL" s'est accompagné d'une remise. Mais ce fut un véritable parcours du combattant auprès de l'administration.
"Le programme incitatif de l'état pour les voitures électriques était si compliqué que j'ai ouvert l'application, l'ai examinée et je l'ai aussitôt refermée", a-t-il déclaré.

Mis-à-part le fait d'être évidemment une voiture ancienne, la Renault rouge un peu fanée n'attire pas beaucoup l'attention, a déclaré Chris.
"La plupart des gens ne la remarque pas, sauf dans les parkings", a-t-il déclaré.
"Une fois, j'étais à Belleville Crossing et un gars la regardait parce qu'elle est ancienne. Mais il y a regardé à deux-fois lorsqu'il a remarqué qu'elle ne faisait aucun bruit."

Construire une voiture totalement électrique n'est pas pour les coeurs fragiles, a-t-il déclaré. Il y a beaucoup d'avantages, mais il y a aussi des inconvénients.
Désormais, Chris est sujet à un nouveau syndrome qui s'applique souvent aux conducteurs de voitures électriques.
"Je ressens de l'anxiété", a-t-il dit.

Un grand merci à Chris pour tous ces renseignements, les photos et le temps qu'il nous a consacré. Ce fut un véritable plaisir !
Grâce á toi Chris, le tout premier article du club RACP est un véritable trésor.
Special thanks to Chris for the stories, time and photographs he shared with us. That was a pleasure for us. Our first RACP's article is a hit !


Chris Roberts
Belleville, IL (USA)
email sur demande.
 
 
Quelques données techniques
 
source : www.evalbum.com


Motor HPEVS AC-50 3-Phase AC
Drivetrain Original 5-speed JB gearbox
Controller Curtis 1238-7601
Batteries 32 GBS 200AH, 3.20 Volt, Lithium Iron Phosphate
System Voltage 96 Volts
Charger Elcon PFC-5000
Configured with charger profile 501 with no BMS.
Heater Dual 1500W Electric Heater elements. 2 cores fit perfectly in the old heater core frame
DC/DC converter Meanwell SD-1000H-12
Instrumentation Original gauges and lights being run by custom VCL in the Curtis controller. Digital ammeter is functioning off a negative side 1000A shunt in the pack circuit.
Top speed 70 MPH (112 KPH)
Downhill, of course. ~60mph seems to be the highest speed for any real length of time.
Range 52 Miles (83 Kilometers)
Still pushing the limits on this slowly.
EV miles Start:77,672 Miles (124,974 Kilometers)
Current:81,254 Miles (130,737 Kilometers)
Total:3,582 Miles (5,763 Kilometers)
Seating capacity 2 adults
Tires Bridgestone B381 85T
Conversion time 2.5 years
Additional features Upgraded suspension. The original Alliance suspension is not up to the job of holding that much battery weight. KYB aftermarket shocks with a set of MAD Suspension Coilovers with custom seats restore a reasonable ride height to the rear of the car.

 
 
pour ceux qui veulent refabriquer un convertisseur temporel
 
- Wiring junction layout
- EV Wiring Diagram